Petits poissons des chenaux : un gros hiver anticipé

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Petits poissons des chenaux : un gros hiver anticipé
(Photo : Archives - Stéphanie Paradis)

L’Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux se prépare à un hiver fort achalandé sur la rivière Sainte-Anne.

«On s’attend à accueillir beaucoup de monde, affirme Steve Massicotte, porte-parole de l’Association. Les gens veulent sortir, veulent faire des activités et l’offre est très restreinte, alors on s’attend à une forte demande. Si on se fie à l’engouement pour les campings cet été, on va avoir une saison bien remplie.»

À moins d’un confinement général, les pourvoyeurs seront au rendez-vous. Ils devront toutefois faire le nécessaire pour respecter les mesures sanitaires en vigueur. «On suit la situation de près pour voir comment les choses évoluent, indique M. Massicotte. On s’attend devoir appliquer la règle de limitation de personnes de foyers différents dans les chalets de pêche.»

La situation évoluant rapidement, certains pourvoyeurs se questionnent à savoir s’ils investissent ou non cette année dans leurs installations.

«Tout le monde veut une saison de pêche, mais il y a des pourvoyeurs qui vivent de l’incertitude, mentionne la directrice générale de l’Association, Jessika Lessard-Voisard. S’ils investissent, ils veulent rentabiliser leur argent et on les comprend. C’est un risque à prendre en ce sens.»

«On essaie donc de trouver des alternatives avec eux, renchérit cette dernière. Par exemple, pour les pourvoyeurs qui ont de grands chalets de 20-30 personnes, il est possible de faire deux groupes au lieu de louer pour un seul groupe. C’est certain que ça implique une gestion supplémentaire, mais cette année, la pandémie nous oblige à trouver des solutions.»

Quant au festival sur la rivière, l’Association est en train d’évaluer la situation afin de voir comment les activités pourront être offertes en respectant la mesure sanitaire initiale de 250 personnes et moins.

«On va soumettre notre plan prochainement à la santé publique pour approbation, spécifie M. Massicotte. La préparation va bon train et on sera prêt. On tiendra une conférence de presse en décembre pour tous les détails concernant les mesures à suivre et les activités.»

Une réflexion régionale

Par ailleurs, une réflexion régionale sera entamée l’an prochain dans le but de renouveler le concept et d’enrichir l’expérience de la pêche aux petits poissons des chenaux. Initialement, un comité devait être formé cette année. C’est du moins ce que prévoyait la planification stratégique touristique de la MRC des Chenaux.

«C’est mis sur la glace pour le moment parce qu’on a beaucoup de choses à gérer en lien avec la COVID-19. On n’abandonne pas le projet, on le remet seulement à l’an prochain», précise la directrice générale de l’Association.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires