Pépinière de Grandes-Piles: le bâtiment sera reconstruit

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Pépinière de Grandes-Piles: le bâtiment sera reconstruit
La Régie des incendies de la Vallée du Saint-Maurice a eu besoin de l'aide de la Régie des incendies du Centre-Mékinac et de la Sécurité incendie de Shawinigan pour combattre le feu le 16 juillet dernier. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

ARBRES. Le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs reconstruira l’immeuble complètement rasé par un incendie le 15 juillet dernier à la Pépinière de Grandes-Piles.   

La directrice générale du site, Danielle Marchand, a confirmé l’information à L’Hebdo. «C’était un bâtiment indispensable pour nos opérations quotidiennes», a-t-elle mentionné en entrevue téléphonique. L’édifice servait à la fois de magasin, de lieu d’entreposage pour les équipements et surtout de laboratoire.

«C’est là que nous faisions nos suivis de culture et nos analyses d’échantillons», explique Mme Marchand. Parce que l’incendie est survenu pendant la plus grosse période de l’année, la direction du site a dû se retourner rapidement pour ne pas que les opérations soient affectées.

Un four spécialisé, qui était dans le laboratoire et dont on soupçonne qu’il pourrait être à l’origine du sinistre, a été emprunté à une autre pépinière. Des espaces ont été aménagés dans d’autres bâtiments pour entreposer les équipements et inventaires.

«Présentement, on analyse si on reconstruit au même endroit ou ailleurs. Le bâtiment incendié a été construit dans les années 1960 et il ne répondait plus nécessairement aux besoins d’aujourd’hui», explique la directrice générale qui souhaite que la nouvelle construction soit terminée avant la fin de l’année financière prenant fin le 31 mars 2021.

Au plus fort de ses activités du mois de mai jusqu’à la fin août, la Pépinière de Grandes-Piles donne de l’emploi à environ 75 personnes. Il s’agit de l’une des six pépinières forestières publiques au Québec, mais le gouvernement s’approvisionne aussi dans 12 autres appartenant au secteur privé.

À Grandes-Piles, on produit essentiellement des conifères en récipients (épinettes noires, épinettes blanches, cèdres, mélèzes et pins gris), mais aussi des peupliers hybrides. Ces pépinières forestières approvisionnent les entreprises chargées de reboiser autant les forêts publiques que privées.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires