L’église de Sainte-Geneviève pourrait être convertie

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
L’église de Sainte-Geneviève pourrait être convertie
L’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan pourrait être convertie en logements adaptés. (Photo : Audrey Leblanc)

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. L’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan pourrait être vendue afin d’être reconvertie en immeuble abritant 12 logements adaptés pour des personnes ayant une déficience physique, intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Le projet est sur le point de se concrétiser. La Fabrique a d’ailleurs tenu une rencontre paroissienne, le 11 août, pour en présenter les grandes lignes. Le projet sera soumis très prochainement à l’Évêque, qui devra donner son feu vert.

Si la réponse de ce dernier est positive, l’église serait inspectée avant le début des travaux pour s’assurer que la bâtisse soit en bon état et ainsi éviter les mauvaises surprises au moment de la construction. On attend également l’accord de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Cela fait plus de deux ans que l’Association des personnes vivant avec un handicap (APeVAH) des Chenaux travaille ce projet. L’idée est d’offrir des logements à prix modique adaptés et supervisés. La compagnie à but non lucratif Hébergement adapté et supervisé (HAS) des Chenaux a été fondée dans le but d’offrir en location les unités résidentielles à cette clientèle ayant des besoins particuliers.

La conversion de l’église représente un investissement d’environ 3 millions de dollars. «Ce serait douze logements sur deux étages, indique le maire de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Christian Gendron. C’est une personne qui a déjà fait deux projets semblables qui nous guiderait là-dedans. On conserverait l’aspect extérieur de l’église.»

«La municipalité deviendrait propriétaire des terrains de La Fabrique, qui garderait seulement le presbytère et son stationnement, ajoute le maire. On referait l’aménagement des terrains et stationnements pour que ce soit beau et attrayant.»

Ainsi, la rue entre le centre communautaire deviendrait une rue publique. De plus, le stationnement longeant l’église serait refait par la Municipalité. Quant à la construction des logements, elle s’échelonnerait sur une période d’environ huit mois. L’objectif souhaité est que le tout soit prêt pour juillet 2021.

Un autre lieu de culte

De son côté, La Fabrique poursuivrait ses activités au centre communautaire en attendant de se trouver un nouvel endroit. «Ça nous prendrait un plus petit endroit parce que ça nous coûte trop cher et on n’a pas besoin de tout cet espace, indique René Beaudoin, président d’assemblée de La Fabrique de la paroisse de Sainte-Élizabeth. Ça nous coûte environ 32 000 $ par année pour garder l’église comme elle est, sans compter les travaux à faire.»

Ce dernier affirme que la priorité de La Fabrique est d’avoir un lieu de culte à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. «Pour l’instant, toutes les options sont sur la table, dit-il. Peut-être que ce sera une nouvelle construction ou peut-être que ce sera un endroit dans un bâtiment déjà existant. On ne peut pas se prononcer pour le moment. On va prendre le temps de réfléchir à ce qu’on va faire.»

Pour M. Beaudoin, ce projet de logements adaptés est fort intéressant. «Ça nous permet de conserver le patrimoine et c’est un projet communautaire à valeur ajoutée. J’aime que ce soit destiné à des personnes plus vulnérables et que ce ne soit pas un projet de condos comme on en voit ailleurs», conclut le président d’assemblée de La Fabrique de la paroisse de Sainte-Élizabeth.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires