Le nouveau défi de Gilles Mercure

Par Audrey Leblanc
Le nouveau défi de Gilles Mercure
Gilles Mercure se joint à l'équipe de la MRC des Chenaux. (Photo : (Photo courtoisie))

MRC DES CHENAUX. Anciennement directeur général de la SADC de la Vallée de la Batiscan, Gilles Mercure entame un nouveau défi professionnel. Il est le nouveau conseiller à l’accueil et à l’intégration des nouveaux arrivants au sein de l’équipe du développement économique de la MRC des Chenaux.  

Bien connu à travers la région, M. Mercure débute ce mandat avec aplomb et enthousiasme. Il mettra à profit ses nombreuses compétences et connaissances. « Depuis le temps que j’oeuvre dans la région, je connais bien les enjeux du territoire et j’ai un bon carnet de contacts. C’est un nouveau défi que j’entame avec confiance », confie-t-il. 

Rappelons que M. Mercure a travaillé pour la SADC de la Vallée de la Batiscan pendant plus de 27 ans. « J’ai commencé comme agent de développement, raconte-t-il. En moins de six mois, à la suite de deux départs, je suis devenu directeur général. Ce n’était pas dans mes plans! Alors maintenant, je reviens aux sources, sur le terrain. Ce poste-là est arrivé sur un plateau d’argent pour moi. J’avais choisi dernièrement de prendre un temps d’arrêt pour penser à ce que je voulais faire de mes dernières années de travail avant la retraite. Quand j’ai vu passer l’offre d’emploi, je me suis dit que c’était fait pour moi. »

De nombreuses candidatures

Plus de 50 personnes ont postulé pour cet emploi. Pour la MRC des Chenaux, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, c’est notoire. « On a eu de belles candidatures et des gens dynamiques en entrevue. On a arrêté notre choix sur Gilles pour plusieurs raisons, notamment parce que sa vision rejoignait la nôtre », mentionne Luc Méthot, coordonnateur du développement économique à la MRC des Chenaux.

« On était les seuls sur le territoire de la Mauricie à ne pas encore avoir de ressource locale en accueil et intégration des nouveaux arrivants, renchérit ce dernier. C’est une demande qui venait de nos gens d’affaires et des membres de la table sur la pénurie de main-d’œuvre de la MRC des Chenaux. On se rend compte qu’il y a beaucoup de nouveaux arrivants dans nos entreprises, notamment dans le domaine manufacturier. On remarque aussi que de plus en plus de nouveaux arrivants s’installent dans la MRC des Chenaux. » 

Faire sauver temps et argent

Essentiellement, le rôle de M. Mercure en sera un de pivot. « On a établi des contacts préliminaires avec des gens qui offrent des services en complémentarité des nôtres, indique M. Méthot. Il y a déjà des entrepreneurs qui nous ont appelés pour qu’on les accompagne là-dedans. Ça va se faire dans les deux sens : autant on va aller à leur rencontre, autant ils vont pouvoir nous appeler quand ils vont embaucher quelqu’un qui arrive de l’étranger. Le but ultime, c’est de faire sauver temps et argent aux entrepreneurs. »

Est-ce que la personne arrive seule ou est-elle avec sa famille? A-t-elle besoin d’une école ou d’une garderie pour ses enfants? A-t-elle trouvé un logement? A-t-elle un véhicule et un permis de conduire? A-t-elle des besoins en francisation? Voilà autant de situations pour lesquelles M. Mercure pourra apporter son aide. 

De plus, des activités de maillage et de sensibilisation seront mises sur pied dans les prochains mois, toujours dans le but de bien accueillir et intégrer les nouveaux arrivants.

Dans les prochaines semaines, un plan d’action sera élaboré et celui-ci devrait être prêt à être déployé en avril.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires