Le Garage R. Marchand enfin ouvert!

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Le Garage R. Marchand enfin ouvert!
Le tout nouveau Garage R. Marchand. (Photo : Facebook)

Une bonne nouvelle pour les résidents de Sainte-Geneviève-de-Batiscan et des alentours en cette dernière semaine de février: le Garage R. Marchand est enfin ouvert! L’ouverture officielle, tant attendue dans la municipalité, a eu lieu le lundi 24 février à 7 h.

Le garage de Manon Marcoux a été fermé pendant près de deux ans, après que celui-ci ait été la proie des flammes en avril 2018. Il s’agit du seul garage et station d’essence de la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Mme Marcoux avoue que quelques semaines d’ajustement seront nécessaires pour le fonctionnement à son plein potentiel du garage et de la station d’essence. «On se sent rouillés!, lance-t-elle en riant. On voit qu’on ne pense pas à tout, mais notre clientèle est patiente. Par exemple, nous n’avons pas toutes les pièces de véhicules en stock et on doit faire livrer de nouvelles pièces», précise la propriétaire.

Les Genevièvois répondent déjà présents. La vente de l’essence va bon train et le service de mécanique a repris du travail. «On a déjà de la demande», s’enthousiasme Mme Marcoux.

Le 9 mars prochain, Manon Marcoux souhaite également accueillir ses clients à un 5 à 7 afin de souligner la réouverture de son garage et faire visiter les nouvelles installations.

L’état des travaux en janvier dernier.

Alors qu’à l’origine les portes du nouveau garage devaient ouvrir en août 2019, des plans non conformes ont repoussé l’ouverture jusqu’à décembre 2019, mais c’est finalement en ce début d’année 2020 que Mme Marcoux peut enfin célébrer la fin des travaux qui semblaient s’éterniser.

Cette remise à neuf imposée aura quand même eu du bon: les réservoirs d’essence ont été remplacés par des neufs et la nouvelle architecture permettra d’offrir un service mécanique plus complet, en offrant notamment l’alignement, ce qu’ils ne pouvaient se permettre auparavant.

Au total, Mme Marcoux a investi environ 800 000 $ pour reconstruire son commerce, qui avait été qualifié de perte totale. L’incendie avait pris naissance lors de travaux sur un véhicule. Une petite étincelle s’était formée, mais les huiles, les pneus et autres produits présents dans le garage ont malheureusement permis aux flammes de se propager rapidement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires