La communauté catholique de Sainte-Geneviève lance un appel à la générosité

Rédaction Hebdo Mékinac/des Chenaux

La communauté catholique de Sainte-Geneviève lance un appel à la générosité
L'église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan. (Photo : (Photo archives - Audrey Leblanc))

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. Dans le cadre de sa campagne annuelle de financement, les responsables de la communauté catholique de Sainte-Geneviève tendent la main à la population, aux anciens et aux amis de Sainte-Geneviève-de-Batiscan pour amasser les dons nécessaires à l’animation et l’administration locale de la paroisse et du cimetière.

« L’église de Sainte-Geneviève n’est pas encore fermée, elle nous appartient encore et depuis deux ans et demi, nous en assumons la totalité des coûts sans aucune aide financière. À cause de la bâtisse-église, le déficit a été de 21 435 $ en 2021, et on s’enligne pour un déficit d’autour de 20 000 $ pour 2022. La bâtisse-église est un poids financier important. On a besoin du soutien financier de la population pour payer les factures qui continuent à rentrer », explique René Beaudoin, président d’assemblée de la Fabrique paroissiale.

L’église sera cédée en décembre, à une date encore indéterminée. Les dépenses prévues pour 2023 totalisent 58 000 $ sans l’église. Ce montant inclut les travaux de réfection du presbytère qui s’élèvent à 30 000 $.

« On vend l’église, mais on garde le presbytère. Le presbytère est un bel édifice patrimonial, construit en 1897. L’église actuelle ferme, mais on continuera à exister. Il va continuer à y avoir à Sainte-Geneviève des baptêmes, mariages, funérailles, célébrations du dimanche, animations, etc. Pour la gestion du presbytère, l’administration et l’animation, on a besoin aussi de 28 000 $ », ajoute René Beaudoin.

Les dépenses prévues en 2023 se détaillent ainsi : 15 000 $ en salaires (la moitié pour le cimetière), 6 000 $ pour le presbytère plus 30 000 $ pour refaire la toiture, 5 000 $ en frais d’administration et 2 000 $ en cotisations gouvernementales et diocésaines, pour un total de 58 000 $.

« Nous travaillons fort pour rétablir l’équilibre financier de la paroisse. Le soutien financier de la population, des anciens et des amis de Sainte-Geneviève-de-Batiscan nous est nécessaire pour y parvenir », souligne le président.

La Fabrique paroissiale continuera à être propriétaire du presbytère. Il s’y trouve un loyer qui occupe une partie du rez-de-chaussée. Il y a aussi le bureau de la communauté locale ainsi que les bureaux des paroisses de Sainte-Élisabeth et de Saint-Laurent-de-la-Moraine. Ces deux paroisses couvrent neuf des dix localités de la MRC des Chenaux.

« Le locataire et les deux paroisses contribuent à payer les dépenses du presbytère. Mais on a notre part à payer », précise René Beaudoin, qui souligne que l’argent ramassé à Sainte-Geneviève reste à Sainte-Geneviève et ne sert pas à payer des dépenses des autres localités. La Fabrique reste aussi propriétaire du cimetière de Sainte-Geneviève-de-Batiscan pour lequel il y a des coûts de gestion et d’entretien.

Le président ajoute : « Certaines personnes pensent que nous cesserons d’exister après la fermeture de l’église. Oh non, on continuera à exister! Nous sommes toujours vivants et pour longtemps encore. On continuera à donner les services auxquels la population est habituée depuis 300 ans! L’église actuelle est la quatrième dans l’histoire de Sainte-Geneviève. Nous travaillons à la planification d’un cinquième lieu qui remplacera l’église actuelle. Ce nouveau lieu sera mieux adapté à nos besoins et à notre capacité de payer les factures. En 1721, ça aura pris sept ans à la population pour avoir ses propres lieux permanents. »

Tous les dons reçus avant le 31 décembre 2022 sont déductibles d’impôts. On peut faire parvenir les dons au presbytère (51, rue Principale, Sainte-Geneviève-de-Batiscan G0X 2R0). Téléphone : 418 362-2616 – Courriel : fab.ste-genevieve@telus.net

En argent, ou par chèque à l’ordre de « Fabrique Sainte-Élisabeth, communauté Sainte-Geneviève », ou par virement Interac en utilisant l’adresse courriel. (A.L.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marcel Meunier
Marcel Meunier
2 jours

Bonjour , j’admire votre dévouement pour la paroisse . Mais, qu’adviendra-t-il de cette magnifique église ? Sera-t-elle vendue pour des miettes à un entrepreneur vorace pour ensuite la démolir ? Si c’est le cas , quel scandale ! Cet immeuble patrimonial doit être préservé et tout doit être fait pour qu’il en soit ainsi .