Deux amies, un lopin de terre et beaucoup de légumes

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Deux amies, un lopin de terre et beaucoup de légumes
Isabelle Girard Meunier et Catherine Gravel, propriétaires du jardin des Louves. (Photo : courtoisie)

SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE. L’une est électricienne et l’autre travaille en agriculture depuis quelques années. Mais cet été, Isabelle Girard Meunier et Catherine Gravel se lanceront dans une toute nouvelle aventure : la culture maraîchère.

Depuis plus d’un an, les deux amies rêvent de démarrer leur entreprise agricole. Partageant une passion commune pour la culture des légumes, elles étaient à la recherche d’un endroit pour établir leur projet.

Quand elles ont eu vent de l’arrivée d’un incubateur agroalimentaire dans la MRC des Chenaux, elles ont sauté sur l’occasion. «Ça ne pouvait pas mieux tomber pour nous, lance Catherine. Je voulais vraiment que ce soit dans le coin. Je viens de Saint-Prosper et je suis attachée à ma région.»

Bien que l’agriculture fasse partie de sa vie depuis déjà un bon moment, ce n’est que récemment que Catherine a découvert sa passion pour la culture maraîchère. «J’ai travaillé avec des animaux, mais je sentais que je n’étais pas sur mon X, raconte-t-elle. Puis, j’ai travaillé pour une ferme maraîchère à Mirabel et c’est là que j’ai su ce que je voulais faire.»

De son côté, Isabelle est électricienne de formation. Originaire de Terrebonne, elle découvre la Mauricie grâce à son entreprise. «Ma mère, ma grand-mère et ma belle-mère ont toutes les trois le pouce vert. Elles font leur potager et c’est une passion qu’elles m’ont transmise, confie-t-elle. J’aime bouger, j’aime travailler de mes mains et, par-dessus tout, j’aime me dire que mon travail va contribuer à nourrir des gens. C’est valorisant.»

35 paniers par semaine

Pour sa première année de production, l’entreprise Le jardin des Louves offrira des paniers de légumes biologiques pendant 21 semaines, du 14 juin au 1er novembre. Le duo d’entrepreneures vise en faire 35 par semaine. «On va offrir une trentaine de légumes différents, précise Catherine. Il y aura bien sûr des classiques, mais aussi des découvertes comme les rabioles.»

«Pour la première année, on va se concentrer sur nos paniers, mais on a déjà plein de projets en tête pour la suite, renchérit Isabelle. On aimerait avoir des ruches et des fleurs. On veut aussi fournir des restaurants de la région.»

Leurs légumes seront cultivés sur une superficie d’environ 1 300 mètres carrés. «On aurait pu avoir plus gros, mais c’était notre choix. D’une part parce que tous les travaux vont se faire à la main, mais aussi parce qu’on veut faire des rotations pendant la saison, explique Catherine. Sur une même parcelle de terre, plusieurs légumes seront cultivés. On commencera nos semis en mars.»

Tremplin agricole

Rappelons que la MRC des Chenaux met en place cette année un incubateur agroalimentaire. Ce tremplin agricole biologique est établi à Sainte-Anne-de-la-Pérade grâce à la participation de Paul Lavoie et Suzanne Allaire, qui ont accepté de louer des parcelles de terre pour le projet.

Les jeunes entrepreneurs comme Isabelle et Catherine pourront développer leur clientèle, un réseau de contacts, un historique financier et acquérir de l’expérience en gestion d’entreprise agricole, le tout en minimisant les risques d’endettement lors des premières années.

De plus, ils pourront louer un lopin de terre certifié bio et utiliser des infrastructures communes telles qu’une serre chauffée, un espace de rangement, un système d’irrigation et une chambre froide. Les participants seront accompagnés pas à pas, notamment pour choisir une terre au terme de leur projet en essai.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires