Des bobettes qui font fureur

Par Audrey Leblanc
Des bobettes qui font fureur
Émilie Parent-Grenier, fondatrice de l'entreprise Créations Emm. (Photo : (Photo courtoisie))

CHAMPLAIN. Lorsqu’elle a appris à coudre il y a environ trois ans, Émilie Parent-Grenier n’aurait jamais pensé que son passe-temps allait devenir une entreprise. Et pourtant, ses sous-vêtements et accessoires pour femmes sont maintenant vendus un peu partout à travers le Québec. L’entreprise Créations Emm, basée à Champlain, enregistre même une augmentation de 51% de ses ventes par rapport à l’an dernier. 

C’est en février 2020 que Créations Emm a vu le jour. « J’ai commencé à faire du tricot en 2018, pour le plaisir. Puis, j’ai reçu une machine à coudre en cadeau et j’ai commencé à apprendre la couture, raconte Émilie. À la fin 2019, je me suis mise au défi de me faire des vêtements. Ma cousine m’a donné des trucs et, de fil en aiguille, j’ai commencé à vendre mes créations. Les gens voyaient ce que je faisais sur les réseaux sociaux et me passaient des commandes. »

Au début 2020, elle a rendu le tout officiel en enregistrant son entreprise. « Une publication sur les réseaux sociaux a fait en sorte que je me suis fait connaître. Les commandes ont monté en flèche, se souvient Émilie. Je faisais des vêtements, puis un jour, une cliente m’a demandé des bobettes. Comme je prenais les commandes, j’ai accepté. »

Pour montrer sa nouvelle création, Émilie a publié une photo de ses premiers sous-vêtements sur ses réseaux sociaux. Le soir même, elle a reçu des commandes totalisant 144 paires de bobettes. 

Une demande grandissante

Depuis, l’engouement ne fait qu’augmenter. « La demande est tellement forte pour les sous-vêtements féminins que depuis avril 2021, je me spécialise là-dedans. Avec les retailles, je fais des accessoires comme des chouchous, bandeaux et tuques », indique l’entrepreneure. 

Ses clientes se trouvent un peu partout au Québec: Gaspésie, Baie-Comeau, Montréal, etc. Elle a même déjà envoyé une commande dans le nord du Nunavut. « Je pense que les femmes aiment mes produits parce que j’utilise des tissus extensibles et je fais une finition en ourlet à la taille et aux cuisses, ce qui évite de voir les traces des sous-vêtements sous les pantalons. Ça évite aussi de créer des bourrelets », explique Émilie.

En plus de cela, elle met toujours une doublure en coton blanc à l’intérieur de ses sous-vêtements pour éviter tout contact avec la teinture et obtenir ainsi un produit plus naturel.  

À ce jour, elle offre quatre coupes différentes. Ses sous-vêtements sont tous faits à partir de tissu acheté de compagnies québécoises et/ou canadiennes.

« Jamais je n’aurais pensé me lancer en affaires il y a quelques années. Je suis encore étonnée de voir la tournure des choses. Je ne sais pas trop où ça va me mener, mais pour l’instant, je me laisse guider », conclut-elle. 

Pour découvrir les créations d’Émilie : creationsemm.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ginette St louis
Ginette St louis
2 mois

Bravo,xx