Nouvelle année, nouveau départ pour Marie-Pier Lemaire

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Nouvelle année, nouveau départ pour Marie-Pier Lemaire
L’entrepreneure Marie-Pier Lemaire (Photo : Samuel Cyr)

SAINT-PROSPER. Après 10 ans à la MRC des Chenaux à titre d’agente de développement culturel et de communication, Marie-Pier Lemaire s’est lancé un nouveau défi pour 2021 : celui de l’entrepreneuriat. C’est depuis sa maison centenaire, en plein cœur du village de Saint-Prosper, qu’elle entame ce nouveau chapitre de sa carrière.

Jamais elle n’aurait pensé, il y a quelques années, avoir un jour sa propre entreprise. Ses intérêts professionnels et ses choix personnels l’ont guidée tranquillement vers la création de son entreprise : La Voisine. Elle s’est donné pour mission d’aider les entreprises et les organismes à optimiser leur visibilité en ligne. Elle offre ainsi ses services en gestion des réseaux sociaux, formation et rédaction.

«La gestion des réseaux sociaux, c’était un des aspects que j’aimais le plus de mon emploi à la MRC, raconte Marie-Pier. Quand j’ai commencé là-bas, les communications ne faisaient pas partie de ma tâche, ça s’est ajouté au fil du temps et c’est en baignant dans l’univers des réseaux sociaux que j’ai eu la piqûre. J’ai constaté tout ce qu’on pouvait faire avec les réseaux sociaux, de l’impact qu’on pouvait avoir. C’est un art de bien les manier. C’est loin d’être aussi simple que ça en a l’air.»

En 2019, sans même que l’idée d’être entrepreneure lui trotte dans la tête, elle a fondé son entreprise, en réponse à la demande. «Les gens voyaient ce que je faisais dans le cadre de mon emploi à la MRC et ils ont commencé à m’approcher pour me demander de gérer leur page Facebook, explique-t-elle. Je sentais qu’il y avait un besoin et c’est comme ça que j’ai commencé, en faisant ça à temps partiel.»

Une décision professionnelle et personnelle

Les contrats se sont accumulés et les opportunités de mettre de l’avant sa passion, aussi. Mais au-delà du travail, sa décision de faire le saut en entrepreneuriat repose également sur des facteurs personnels.

«En 2018, je suis devenue propriétaire d’une magnifique maison à Saint-Prosper. La campagne m’inspire beaucoup. Mon déménagement a eu un gros impact dans ma carrière, confie-t-elle. On s’est fait un bureau à la maison et c’est à partir de là que j’ai fait mes premiers contrats en tant qu’entrepreneure.»

«Un autre facteur qui est entré en ligne de compte découle de la pandémie, ajoute cette dernière. Avec la crise sanitaire est arrivé le télétravail. J’ai adoré le nouveau rythme de vie que ça m’a procuré. Je me suis remise en question sur ce qui me fait vraiment vibrer et quelles sont mes priorités. Ça m’a fait réfléchir sur la qualité de vie que je veux pour moi et ma famille, mon besoin de liberté et aussi mon besoin de mener ma barque. Le bien-être de travailler de la maison a pesé dans la balance. J’y ai vu les avantages et c’est un modèle qui me convient.»

Le vent dans les voiles

C’est avec le dynamisme et l’enthousiasme qu’on lui connait que Marie-Pier entame cette aventure. Elle a même déjà signé de nouveaux contrats pour 2021.

En plus de son entreprise, elle enseigne au Carrefour Formation Mauricie depuis un an. Elle y a fait ses débuts en donnant des cours de stratégie web, puis des cours de marketing. En 2021, elle y donnera également des cours en lancement d’entreprise.

________

Un logo qui lui colle à la peau

Sur le logo de son entreprise, La Voisine, on y voit sa maison centenaire. C’est sa grande amie Julie Bouchard qui lui a fait le cadeau de dessiner sa demeure.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marie-Pier Lemaire
Marie-Pier Lemaire
1 année

Merci à Audrey Leblanc pour ce papier! Il débute si bien ce nouveau chapitre de ma vie. Je partage avec grande fierté cet article sur les réseaux sociaux! Merci encore pour la visibilité, c’est très apprécié. 🙂