30 km/h à Sainte-Thècle: le MTQ était sur le dossier dès février

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
30 km/h à Sainte-Thècle: le MTQ était sur le dossier dès février
Une pétition avait été déposée en août 2019 pour dénoncer les excès de vitesse sur la rue Saint-Jacques. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

SÉCURITÉ. Lorsque la limite de 30 km/h sera imposée sur la route 153, entre les rues Notre-Dame et Lacordaire à Sainte-Thècle, ce sera la première fois qu’une telle mesure est adoptée en Mauricie et Centre-du-Québec en dehors d’une zone scolaire.    

Conseillère en communication à la direction régionale du ministère des Transports du Québec (MTQ). Roxanne Pellerin a tenu à apporter certaines précisions concernant ce dossier alors que des informations erronées ont circulé dans les médias et sur les réseaux sociaux.

«Notre décision n’est pas reliée à la résolution de la municipalité du 2 novembre puisque nous avions déjà entrepris une analyse globale du secteur dès le mois de février après que des préoccupations citoyennes nous aient été rapportées, souligne-t-elle. Quand nous avons reçu une copie de la résolution, notre analyse était terminée et nous nous apprêtions à rencontrer la municipalité pour leur en faire part.»

Roxanne Pellerin relève de plus que bien que peu fréquent, l’imposition d’une limite de 30 km/h en dehors d’une zone scolaire comporte des précédents ailleurs au Québec. Également, le fait que la traverse piétonnière soit située à l’extérieur de la zone scolaire et la configuration particulière de la jonction des rues Masson et St-Jacques constituaient des éléments qui ont alimenté la réflexion du MTQ mais que ce n’était pas les seuls. «Quand nous analysons ce genre de dossier de limite de vitesse, il y a des critères bien précis qui entrent en ligne de compte comme la présence de trottoirs, la classification de la route, le type de milieu.»

La nouvelle limite de vitesse sera introduite le plus rapidement possible ajoute-t-elle et en attendant, des travaux d’élagage de la végétation seront entrepris près du panneau de traverse piétonnière afin d’améliorer sa visibilité.

Enfin, la conseillère en communication souligne que le MTQ envisage à moyen terme d’implanter des panneaux lumineux à proximité du passage piétonnier. «Comme cela implique des travaux électriques souterrains, nous allons nous coordonner avec la municipalité qui a un projet de réfection de conduites d’aqueduc et d’égout pluvial dans ce secteur.»

Roxanne Pellerin précise cependant que ses éventuelles alertes lumineuses ne remplacent pas l’obligation qu’ont les automobilistes de s’immobiliser lorsqu’un piéton est engagé sur une traverse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires