100 000$ pour favoriser l’attraction des personnes immigrantes dans Mékinac

Par Rédaction Mékinac-Chenaux
100 000$ pour favoriser l’attraction des personnes immigrantes dans Mékinac
Le 12 mars dernier, Sonia LeBel, députée de Champlain, était en compagnie de Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac, Nadia Moreau, directrice du service de développement économique et Maude Grenier, coordonnatrice à l’accueil et à l’intégration des nouveaux arrivants à la MRC de Mékinac à Saint-Tite pour officialiser l’annonce. (Photo : courtoisie)

La MRC de Mékinac s’est vu octroyer une somme de 100 000$ afin de favoriser l’attraction et l’établissement durable des personnes et familles immigrantes sur son territoire.

La députée de Champlain, Sonia LeBel, en a fait l’annonce au nom de Nadine Girault, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, dans le cadre du nouveau Programme d’appui aux collectivités (PAC).

«Mékinac possède des attraits indéniables qu’il faut faire valoir»

– Sonia LeBel

«La régionalisation de l’immigration a toujours fait partie des stratégies que notre gouvernement désirait mettre de l’avant afin de contrer, notamment, les impacts de la rareté de main-d’œuvre dans nos régions, explique la députée de Champlain, Sonia LeBel. La Mauricie et la MRC de Mékinac possèdent des attraits indéniables qu’il faut faire valoir davantage auprès des nouveaux arrivants dans le but qu’ils aient envie de venir y habiter et y travailler. Avec ce soutien de 100 000$ que j’annonce aujourd’hui, nous donnons un levier financier à l’équipe de la MRC afin qu’elle poursuive le déploiement d’incitatifs visant à ce que plus de personnes immigrantes découvrent Mékinac et choisissent de s’y installer à long terme. C’est important pour la vitalité de la région.»

«Pour la MRC de Mékinac, cette précieuse aide financière viendra consolider le programme d’accueil et d‘intégration des nouveaux arrivants que nous avons mis en place en décembre 2019. L’élaboration d’un plan d’action concerté, soutenu par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, nous permettra, entre autres, de mieux répondre aux problèmes démographiques de notre territoire, mais surtout d’atténuer efficacement les effets négatifs de la pénurie de main-d’œuvre à laquelle nos entreprises font face présentement. Il s’agit d’un pas important dans le développement de notre milieu», souligne Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac et maire de la municipalité d’Hérouxville.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires